Casting

 

 

 jeanne

MARIE BUNEL – Jeanne Derancy

Après avoir suivi les cours du Lee Strasberg Institute  à Los Angeles, Marie Bunel est l’élève de Blanche Salant au Centre Américain de Paris.

Au théâtre, elle travaille successivement avec Roger Planchon dans Le radeau de la Méduse, Patrice Kerbrat dans deux pièces : Un cœur français et Oncle Vania et Jean-Jacques Zilbermann dans La boutique au coin de la rue. Plus récemment on l’a vue dans Le meilleur professeur écrit par Daniel Besse et mis en scène par Stéphane Hillel, dans deux mises en scène de Claudia Staviski, La femme d’avant et Oncle Vaniadans Rêve d’Automne, de Jon Fosse dans une mise en scène de Patrice Chéreau et dans Cendrillon, un opéra de Pauline Viardot mis en scène par Thierry Thieû Niang.

Au cinéma, elle tourne avec Claude Chabrol (Le sang des autres, Une affaire de femmes), Christian Vincent (La discrète), Robert Enrico (La révolution française), Guy Pinon (Suspens), Jean-Pierre Ameris (Le bateau de mariage), John Lvoff (Couples et amants),Anne-Marie Mieville (Lou n’a pas dit non), Jean-Loup Hubert (La Reine blanche), Claude Lelouch (Les Misérables du XXe siècle), Laurent Bénégui (Le petit Marguery), Alain Berliner (Ma vie en rose), Chris Vander Stappen (Que faisaient les femmes pendant que l’homme marchait sur la lune ?) et Christophe Honoré (17 fois Cécile Cassard).

On la vue dans les longs métrages de Christophe Barratier, Les choristes et La Guerre des boutons, dans Arsène Lupin de Jean-Paul Salomé, dans Les fautes d’orthographe de Jean-Jacques Zilbermann, dans Saint Jacques… la Mecque de Coline Serreau, dans La fille coupée en deux et Bellamy de Claude Chabrol, dans Trois amis de Michel Boujenah, dans La ligne blanche d’Olivier Torres et récemment dans Jappeloup de Christian Duguay et dans Quai d’Orsay de Bertrand Tavernier.

On la verra prochainement dans le court métrage de Marie-Hélène Roux, Une vie déportée. Elle tournera début 2014 sous la direction de Christophe et Stéphane Botti dans leur premier long métrage Un coeur sauvage et dans le moyen métrage de Marie-Hélène Roux, A court d’enfant.

 

A la télévision, on l’a vue récemment dans les deux premières saisons de la série La cour des grands,  réalisée par Christophe Barraud, dans L’écornifleur de Jules Renard (collection Au siècle de Maupassant, Contes et Nouvelles du XIXème siècle) sous la direction de Philippe Bérenger, dans Louis Pasteur, le chasseur de l’invisible sous la direction d’Alain Brunard et dans la série, Main courante, réalisée par Jean-Marc Thérin diffusée dernièrement sur France 2.

Marie était l’héroïne d’Un soldat malgré lui de Rachel Ward, d’après le roman Silent Parts de John Charalambous, diffusé cet automne en Australie et vient d’être nominée pour son rôle dans la catégorie “meilleure actrice” aux Australian Academy of Cinema and Television Arts (AACTA).

 clement

ERIC GEYNES – Clément

(scénariste / producteur)

En 2003, Eric part de Toulouse pour s’installer à Londres après dix ans de carrière internationale de natation. Il termine sa formation au Drama Centre London en 2009 (Colin Firth, Paul Bettany, Lambert Wilson, Pierce Brosnam). Il vit désormais entre Paris et Londres. Il a joué dans de nombreuses productions dont Metamorphosis de Berkoff et Blasted de Sarah Kane. Il a écrit et joué dans Unspoken, son premier court-métrage, prix du Meilleur Film Numérique au Art Deco Film Festival de Sao Paulo. Fin 2015, Eric commencera les répétitions à New York d’un spectacle théâtral multimédia.

 sarah

CAPUCINE DELABY – Sarah Derancy

Capucine a été formée à l’Ecole du théâtre Montansier de Versailles ainsi qu’au Method Acting avec Robert Castle. En 2010, elle joue tient le rôle principal de Françoise Faraldo dans le long métrage canadien Gerry réalisé par Alain Desrochers. En 2012, elle tient le rôle de Nausicaa dans la série télévisée Odysseus réalisée par Stéphane Giusti produite par Arte. En 2014, elle joue Ombeline dans la série télévisée Vaugand réalisée par Charlotte Brandstrom.

 bernard

BERNARD WILLIAM – Bernard Derancy

Après une carrière dans le journalisme, Bernard se tourne vers le spectacle assez tardivement tout d’abord en duo avec son ami Georges Oscar Oscar & William dans un spectacle ‘music hall’ Swing Folies. Il fait ensuite un stage au Cirque Fratellini, et Cirque en Bulle puis devient choriste dans les grands concerts classiques. Il se tourne également vers le chant lyrique et tient de nombreux rôles principaux dans les opérettes du répertoire dont entre autres La Mascotte, Le Grand Mongol, Le Chanteur de Mexico ou La Veuve Joyeuse. Il se concentre désormais au cinéma et enchaîne les courts-métrages.

Publicités